ban3 ban4

La Dysplasie de la Hanche

 

QU'EST CE QUE LA DYSPLASIE DE LA HANCHE ?

 Il s'agit d'un trouble du développement de l'articulation de la hanche et du fémur t. Il y a en fait un défaut dans le contact des pièces articulaires : ce "défaut" aura donc pour effet de DEFORMER l'articulation. Ces déformations peuvent s'accompagner d'arthrose. Mais CE N'EST PAS SYSTEMATIQUE.

Les stades officiels de dysplasie de la hanche:;

Stade A :indemne de dysplasie

Stade B : stade intermédiaire

Stade C : dysplasie légère

Stade D : dysplasie moyenne

Stade E : dysplasie sévère

QUELS SONT LES SYMPTOMES ?

 • Les anomalies de conformation

 La croupe présente souvent une forme carrée assez caractéristique lorsqu'on regarde le chien de l'arrière. Les hanches sont saillantes.

 • Les défauts d'aplombs consécutifs

 Ils peuvent revêtir diverses formes (pattes sous le corps, membres au contraire trop écartés etc.). Le chien est en effet amené à modifier sa position pour adopter celle de "la moindre souffrance".

• Les anomalies de mouvement :

 - Le chien présente à la marche un déhanchement caractéristique (mouvement de balancier) - Le chien ne parvient pas à effectuer une marche arrière et se bloque. Il éprouve bien entendu les plus grandes difficultés lors des sauts (ses pattes arrières viennent heurter l'obstacle).

 Un chien peut ne présenter aucun de ces signes extérieurs de dysplasie. Ils sont parfois cumulés, parfois totalement absents. Parfois aussi, le degré de dysplasie est sans commune mesure avec le degré d'impotence. Les indications données ci-dessus doivent être appréhendées par le lecteur comme des indices destinés à l'inciter à consulter d'urgence. Seule la radiographie permet de conforter une certitude ou de confirmer un soupçon.

 • Hérédité

 Plus personne ne met en doute l'hérédité de la dysplasie de la hanche. Il ne s'agit pas malheureusement d'une hérédité simple mendélienne. Le Pr Coulon précisait que "les descendants de chiens dysplasiques peuvent être dysplasiques ou indemnes. Apparemment indemnes - la dysplasie pouvant rester inapparente pendant trois ou quatre générations. Toutes les expériences et constatations prouvent que le maximum de chiens dysplasiques existe dans les familles où les parents sont dysplasiques et le minimum chez celles où les parents sont indemnes".

Un dépistage génétique de la dysplasie de la hanche est possible pour certaines races . Hélas notre Nizinny n'est pas encore concerné.

 Il convient donc de faire reproduire des chiens radiographiés avec un résultat A./A. Cependant la charte d'élevage du Nizinny club de France autorise des mariages de chiens avec lecture B ou C mais avec des chiens uniquement avec une lecture A.

 • Croissance

 On avance souvent que les grandes races sont particulièrement touchées parce que leur poids s'accroît fortement dès les premiers mois. Le Nizinny, race de taille moyenne, est-il pour autant à l'abri ? Non, loin de là, d'autant que c'est une race qui est souvent affectée par des problèmes de sur-poids. Or quand le chien est jeune, l'articulation est encore instable et un excès de poids peut l'altérer. Les excès en protéines peuvent également favoriser la dysplasie.

 • L'exercice

 Une prise d'exercice raisonnable ne peut que développer la musculature du chien. En revanche, tout excès chez un jeune chien aura là encore pour effet de trop solliciter l'articulation. Il est recommandé d'éviter particulièrement les sauts, les escaliers et la randonnée en haute montagne pendant la croissance du chien

LE CHIEN SOUFFRE-T-IL ?

 Lorsque la dysplasie de la hanche s'accompagne d'arthrose, le chien souffre effectivement. Il éprouve des difficultés certaines à se mouvoir et ressent une douleur plus ou moins importante. Il faut malheureusement préciser que le traitement de l'arthrose est souvent difficile.

LA DYSPLASIE DE LA HANCHE ET LA LOI

La dysplasie de la hanche est un vice rédhibitoire conformément à l'article R213-2 du code rural et de la pêche maritime (Article R213-2 Créé par Décret 2003-768 2003-08-01 art. 2, annexe JORF 7 août 2003 )