ban3 ban4

 

 

 Le chien n’est ni un jouet, ni une machine, ni un enfant, c’est un être vivant et sensible qui agit en fonction de son espèce.

 

Avant d’acheter un chiot, il faut savoir que vous allez vous engager vis à vis de lui pour toute la durée de sa vie.

 

Prendre un chiot est une affaire sérieuse qui demande réflexion.

   
Chiot
Chiot

 

 

La vie en chenil est une nécessité à laquelle sont tenus les éleveurs lorsqu’ils possèdent un certain nombre de chiens. Lorsque cette station dans une enceinte fermée est faite intelligemment, c’est à dire avec des contacts prolongés, chien après chien, dispensés équitablement, des sorties et des jeux «en liberté », dans un parc assez vaste à cet effet, ainsi qu’à l’extérieur où les sollicitations parviennent de toutes parts sous forme d’odeurs, de bruits, de sons neufs, les problèmes psychologiques sont limités et souvent inexistants, car le chien est un as de l’adaptation au mode de vie offert.

Il existe malheureusement des chenils où l’existence n’est pas toute rose pour nos canidés domestiques qui se voient traités en bêtes de reproduction, allant de la cage à l’exposition et de l’exposition à la cage...

Un bon milieu d’éveil est suffisamment vaste, il comporte des stimulations très riches et bien dosées. Il permet une vue sur les autres chenils ou sur la vie des chiens. Le jeu débute à 3 semaines, il permet au chiot de maîtriser tous ses actes instinctifs ainsi que son développement psychique et physique. Manipulations renforcées à partir de 6 semaines.

 

Comment et où acheter un chiot ?

 

- S’adresser à des éleveurs sérieux et non à des marchands de chiens

- Visiter plusieurs élevages

- Voir les parents ou tout au moins la mère

- Visualiser les conditions d’élevage

- Choisir dans la portée le chiot qui vient vers vous, mordille les chaussures..

- Exiger les certificats des dépistages annoncés (dysplasie ...)

- Prendre le chiot  de préférence entre  8 et 10 semaines

A éviter

- Grands élevages avec chenils isolés et peu de temps à consacrer aux chiots

- Elevages qui refusent le contact avec les personnes étrangères

- Absence de milieu d’éveil

- Chiots séparés des autres

- Chiots orphelins élevés sans contact avec d’autres chiens

- Chiots non socialisés vendus tardivement ( à partir de 4 mois)

- Chiots vendus trop tôt (vers 5 ou 6 semaines), la législation l’interdit formellement !

 

La phase de socialisation du chiot s’étend de la 8ème à la 12ème semaine. Un chiot qui n’aura pas pu établir de contacts suffisamment importants avec les espèces avec lesquelles il doit cohabiter avant la 12 ème semaine, aura des carences toute sa vie. Un chiot qui sort de l’élevage après 3 mois, sans avoir été confronté à d’autres humains que l’éleveur et à d’autres chiens que sa fratrie et sa mère, souffre de ce qu’on appelle pudiquement la « timidité des chenils ». Mais lorsque l’éleveur a rempli son rôle, le maître devra continuer son œuvre et entretenir des contacts amicaux multiples avec les chiens et les personnes inconnues. Il doit permettre à son chiot de faire des expériences nouvelles. Des expériences ont montré qu’il suffit d’un isolement d’environ 2 semaines après la période de socialisation pour obtenir une désocialisation.

La hiérarchie va se mettre en place surtout à partir de la 13ème semaine et se terminera vers 4 mois. Au maître de faire le nécessaire pour devenir un bon chef de meute, l’Ecole du Chiot pourra l’y aider efficacement.

 

télécharger cet article au format pdf